11.2.20

Giselle por la Ópera nacional de París


PALAIS GARNIER
Première  31 janvier 2020, 19:30
17 représentations du 31 janvier au 15 février 2020
Retransmission en direct dans les cinémas et sur Culturebox le 6 février 2020

BALLET EN DEUX ACTES  1841
LIVRET  Théophile Gautier et Jules-Henri Vernoy de Saint-Georges
MUSIQUE  Adolphe Adam
CHORÉGRAPHIE  Jean Coralli, Jules Perrot
ADAPTÉE PAR  Patrice Bart, Eugène Polyakov
DÉCORS  Alexandre Benois
RÉALISÉS PAR Silvano Mattei
COSTUMES Alexandre Benois
RÉALISÉS PAR Claudie Gastine

Les Étoiles, les Premiers Danseurs et le Corps de Ballet
DIRECTION MUSICALE Koen Kessels


Ballet romantique par excellence, Giselle marque l’apogée d’une nouvelle esthétique. Tutus vaporeux, gaze blanche, tulle et tarlatane envahissent la scène. Dans la transfiguration fantastique d’une tragédie, les Wilis participent à l’illusion de l’immatérialité. Créé à l’Académie royale de Musique le 28 juin 1841, le ballet voyage en Russie et disparaît du répertoire avant son retour en France en 1910. C’est aujourd’hui dans la version de Patrice Bart et d’Eugène Polyakov, fidèle à la chorégraphie originelle de Jean Coralli et Jules Perrot, que le ballet continue de confirmer ses premiers succès. Scènes lumineuses et terrestres, visions nocturnes et spectrales : la danse devient langage de l’âme et la ballerine par sa présence aérienne semble triompher de la pesanteur.

"Giselle" Jean-Coralli/Jules Perrot. Audric-Bezard © Yonathan Kellerman

"Giselle" Jean-Coralli/Jules Perrot. Hannah-O-Neill © Yonathan Kellerman

"Giselle" Jean-Coralli/Jules Perrot. Leonore Baulac et Germain Louvet © Yonathan Kellerman

 "Giselle" Jean-Coralli/Jules Perrot. Valentine-Colasante © Yonathan Kellerman

"Giselle" Jean-Coralli/Jules Perrot © Yonathan Kellerman

"Giselle" Jean-Coralli/Jules Perrot © Yonathan Kellerman

"Giselle" Jean-Coralli/Jules Perrot © Yonathan Kellerman

 "Giselle" Jean-Coralli/Jules Perrot. Pablo Legasa et Marine Ganio © Yonathan Kellerman

"Giselle" Jean-Coralli/Jules Perrot. Mathieu Ganio et Dorothee Gilbert © Yonathan Kellerman