25.7.12

L'Enfant-Roi, ballet de Maurice Béjart




L'Enfant-Roi, ballet de Maurice Béjart

Chorégraphie: Maurice Béjart
Musiques: Wolfgang Amadeus Mozart, Hugues Le Bars
Décors: Thierry Bosquet
Costumes: costumes prêtés par la Comédie-Française, Atelier Versace, Anna De Giorgi
Lumières: Clément Clayrol
Béjart Ballet Lausanne, Opéra Royal de Versailles, 8 juin 2000
Interprètes:
Le narrateur : Gil Roman
Enfant-Roi : Charles Ferreux ou Jonathan Howald ou Vivien Hochstätter
Et : Baptiste Gahon, Illia Chkolnik, Roberto Forleo, Adrien Mastrosimone, Anna Broquet, Vito Luciani, Michael Pomero, Juichi Kobayashi, Thierry Deballe, Aurélien Kairo, Christine Blanc, Igor Piovano, Sthan Kabar Louet, Julien Favreau, Olivier Van Praag, Alberto Pineda, Damaas Thijs, Roberto Forleo, Roger Cunningham, Allan Falieri, Chistophe Garcia, Pasquale Alberico, Elisabet Ros, Catherine Zuaznabar, Emma Sandall, Valérie Renault, Karline Marion, Elefthéria Komi, Domenico Levrè, Kathryn Bradney, Céline Chazot, Emilie Delbée

Modèle du chef d’œuvre en perpétuelle mutation. Palais modifié, agrandi, embelli, démoli, reconstruit, transformé, restauré…

Pendant deux siècles (le XVIIe et XVIIIe) cette demeure d’une étrange vitalité, semblable aux barrières de corail, vivantes et minérales, n’a cessé de s’agrandir et de se développer. Œuvre de trois rois. N’est-il pas curieux de constater qu’ils furent tous les trois des enfants-rois.

Louis XIII
Roi à onze ans, amoureux du site, il construit les deux premières versions du château.

Louis XIV
Roi à cinq ans, il fit des transformations successives et du petit château de son père le palais lumineux de la France.

Louis XV
Il fut aussi roi à cinq ans. Né au château, il le transforme à son tour et l’Opéra où nous allons jouer est l’œuvre du roi et de son architecte Gabriel.

Mozart
Curieusement aux dates de Louis XVI, à un an près, un autre enfant.

Le XIXe siècle ne comprit pas Versailles et on lui doit certains aménagements catastrophiques. Il faut attendre le XXe siècle pour retrouver l’amour et l’intelligence des restaurations qui rendent à la France son palais et sa lumière.

Versailles
Jeunesse et dynamisme. L’homme et l’eau. L’enfant et le soleil. La femme et le jardin.

Versailles
Où les rois ont marqué leur époque et transcendé celui-ci dans une enfance vertigineuse faite de musique, de théâtre, de bosquets, de gondoles, et où brillent partout la vitalité et l’intelligence.

Les rois sont morts, Vive le roi!
Essayons de faire, en hommage à ce château, une œuvre dynamique et lumineuse
où le sourire de l’enfance pulvérise les faux-semblants. Maurice Béjart