29.12.11

Les ballets russes de Diaghilev - Jane Pritchard

Les ballets russes de Diaghilev - Editions Monelle Hayot

"Les Ballets russes de Diaghilev. Quand l'art danse avec la musique"

Imprésario visionnaire, russe, Serge Diaghilev porte au plus haut niveau l'art du ballet dans le Paris, catalyseur des talents, des années 1909 à 1930.

Catalogue de l'exposition "Les Ballets russes de Diaghilev. Quand l'art danse avec la musique" présentée au Musée national des Beaux-arts du Québec, Canada (9 juin au 5 septembre 2011) et précédemment au Victoria and Albert museum, Londres, Angleterre.

Sous la bannière des Ballets Russes, il capte le génie de danseurs, chorégraphes, peintres, musiciens et interprètes aux noms évocateurs : Pavlova, Karsavina, Fokine, Nijinsky, Massine, Picasso, Matisse, Cocteau, Man Ray, Bakst, gontcharova, Benois, Chanel, Paquin, stravinsky, debussy, Prokofiev...

Basés à Monte-Carlo, les Ballets Russes feront connaître et rayonner, en europe et en amérique, une Russie dans laquelle ils ne se produiront jamais.

Ce livre, fruit du travail scientifique de conservateurs passionnés fait connaître tous les aspects des productions de cette troupe mythique.

L’exposition met en lumière le travail de Diaghilev (1872-1929), cet impresario de génie qui a permis aux Ballets russes de produire une soixantaine de spectacles, dont plus de la moitié sont évoqués dans l’exposition à travers des dessins, des photographies, des peintures et d’autres objets. 229 objets ont été regroupés, dont 56 costumes en provenance du V&A. Parmi les plus attendus, le célèbre costume de sylphide porté par la danseuse Lydia Lopokova et conçu par Alexandre Benois, le costume d’Albert porté par Nijinski dans Giselle également conçu par Benois, le costume du mandarin pour Le chant du rossignol réalisé par Henri Matisse, le costume du prestidigitateur chinois pour Parade créé par Pablo Picasso ainsi que le costume du Gigolo pour Le Train bleu signé Gabrielle « Coco » Chanel.

Editions Monelle Hayot